QUOI QU'IL ARRIVE

QUOI QU’IL ARRIVE.. !

Les dernières déclarations du gouvernement ont confirmé l’interdiction à ce jour des concerts en configuration debout tels ceux que propose quasi quotidiennement La Laiterie. Seuls semblent donc être autorisés - en zone verte - les concerts assis, masqués, sans distanciation physique. Devant cet état de fait, comme tous les organisateurs, tourneurs, artistes de l’hexagone, nous attendons cependant une confirmation officielle et des directives claires ; mais ce sont là les dernières informations sur lesquelles nous pouvons nous baser.

LES CONCERTS A LA LAITERIE
Nous allons donc tenter d’adapter autant que possible nos concerts debout en mode assis, sur une jauge beaucoup plus réduite et dans une transformation de notre salle, reconfigurée dans une convivialité artefactienne pour des SO2020 SESSIONS.
Nous sommes en lien avec l’ensemble des artistes initialement programmés et leurs producteurs pour envisager la période qui vient. Pour certains concerts, nous décidons avec eux de doubler la séance à la date prévue en passant dans ce mode de concerts assis, so 2020 donc, parfois en transférant le concert du Club en Grande Salle… pour d’autres nous reportons la date à des jours supposés meilleurs. Dans certains cas, mais tout le monde travaille à ce que ce soit le moins possible, il nous faut renoncer temporairement.

LA PLATEFORME
La Plateforme a repris ses activités quotidiennes depuis début juin, avec une réouverture marquée par l’extraordinaire et émouvante séries de concerts de Lyre Le Temps et prolongée par une série de résidences dont vous avez pu suivre des restitutions via nos réseaux.

ARTEFACT ET RODOLPHE BURGER
D’autre part, nous lançons aujourd’hui même, avec un concert-conversatoire dans le cadre des Bibliothèques Idéales, une belle aventure autour de la résidence qu’Artefact a proposé à Rodolphe Burger. Celle-ci traversera cette drôle d’année, embarquant dans notre trajectoire commune de nombreuses complicités à travers la ville et nos réseaux nationaux.
Cette aventure est une belle illustration de ce qui se tresse par tous les temps entre les acteurs de Strasbourg et ce sont ces complicités qui nourissent également notre trimestre.

DES COMPLICITES
Complicités encore ainsi pour L’Ososphère et La Laiterie avec Musica puisque, accueillis par Le Maillon,  nous invitons Ryoji Ikeda pour une session exceptionnelle.
Complicité avec Accro et l’exposition Tango&Scan qui vient se poser à La Laiterie,  articulant un programme commun nourri notamment de temps singuliers avec Chapelier Fou.
Complicité et plus encore avec tous nos voisins du QG, ce Quartier Gare que nous habitons depuis toujours et ce week-end qui ose la fête comme acte commun. Une occasion de retrouver les conteneurs de l’Ososphère et une série de propositions autour de notre relation à ce morceau de ville, une occasion également de venir assister à une série de concerts en extérieurs qui implique les artistes de La Plateforme.

Comme vous le voyez, quoi qu’il arrive, Artefact est actif et décrète une époque pour ne pas laisser le contexte s’imposer et, avec l’ensemble de ses partenaires et équipes, œuvre à vous faire des propositions. Celles-ci nourrissent de manière déterminée notre relation commune et vivante à la musique, aux arts et à notre ville qu’il s’agit, dans un défi aux circonstances, d’habiter de nos sourires – fussent-ils masqué.