Soutien à la création et à l'expérimentation artistique

Accueil et accompagnement de résidences 

Les résidences font partie du dispositif de soutien à la création de La Laiterie et consistent à accueillir dans nos salles des projets de création son et/ou lumière, des préproductions, filages, répétitions, mises en espace, ou de sessions de coaching scénique. 
Ces résidences permettent aux artistes de travailler leur spectacle dans les conditions réelles de leur future présentation au public, cadre idéal pour l’expérimentation et la recherche. Que la résidence concerne des artistes locaux, nationaux, ou internationaux, La Laiterie garantie des conditions d’accueil professionnelles.

Les projets de résidence soutenus s’inscrivent dans une temporalité pertinente au regard du parcours de l'artiste, de la stratégie de son développement ou de la poursuite de sa carrière, et de son environnement professionnel indépendamment du producteur : tourneur, manager, éditeur… Les projets doivent être engagés dans une perspective de diffusion du spectacle avec un programme prévisionnel établi.

Un accompagnement est proposé aux artistes en voie de professionnalisation, avec l’intervention de professionnels confirmés :
travail du son, de la lumière, occupation de l'espace scénique, déplacements, attitudes, pertinence de la set list…
A chaque fois que cela est possible, des actions culturelles ou pédagogiques autour des résidences sont menées avec les équipes artistiques accueillies.

Vous souhaitez demander une résidence à La Laiterie ? Envoyez votre demande à plateforme@artefact.org.

Résidence augmentée
La « résidence augmentée » vise à montrer à des élèves, des étudiants, des musiciens ce que représente le travail en résidence en condition professionnelle. La résidence augmentée peut aussi bien répondre aux enjeux de l’éducation artistique et culturelle lorsqu’elle est dédiée à des groupes scolaires ou périscolaires, ou aux enjeux de l’accompagnement lorsqu’elle s’adresse à des artistes amateurs ou en voie de professionnalisation.

Complicités artistiques
En partenariat avec d’autres acteurs culturels, les « complicités artistiques » proposent à des artistes de différents niveaux de développement, de différentes esthétiques ou différents domaines, un espace de création commun. Il s’agit de favoriser les approches pluridisciplinaires et hybrides notamment dans les esthétiques urbaines, électroniques et contemporaines. Ces complicités s’inscrivent également dans une dimension de croisement des publics.
Un partenariat avec les Percussions de Strasbourg est engagé depuis 2019, permettant à l’artiste associé de La Laiterie ou aux résidents de la Plateforme Artefact d’expérimenter le décloisonnement des musiques d’aujourd’hui.

----------------------------------------->

WINTERSTAGESESSIONS À LA LAITERIE

# résidences hiver 2021
Privé de pouvoir y accueillir les concerts qui y avaient été programmés, Artefact refuse de laisser La Laiterie plongée dans l’inertie imposée !
Nous ouvrons donc sa scène aux artistes d’ici engagés dans des créations afin de les soutenir par nos moyens techniques, scéniques et humains. Une série de stage-sessions pour créer de nouveaux projets destinés à des temps meilleurs.
L’automne laisse la place à l’hiver, lequel ne demeure pas exempt d’une réalité sanitaire complexe. La Laiterie refuse toujours, de laisser le lourd contexte voler les conditions de la création aux artistes.
Quinze formations d’ici ont déjà profité de nos Summerstagesession pour inventer la suite lors de fructueuses résidences sur la scène de La Laiterie ; les Winterstagesession prennent désormais le relai !

FREEZ
En résidence du 11 au 13 janvier 2021

freez

Filiforme, Eli Finberg, rappeur américain débarqué à Strasbourg, voix grave et lyrics à très haut débit, pose son flow sur le tempo imposé par la batterie de Geoffroy Sourp, remonté comme Hunter S. Thompson à Vegas, les notes traitées sortant comme par magie des claviers atomiques de Quentin Rochas et Nils Boyny.

ENCORE
En résidence du 12 au 13 février 2021

encore

Un son et une direction artistique travaillés au forceps, un boulot d’artisans discrets, des heures de câbles tirés, de claviers et de grosse caisse transbahutés. À manger techno.
Pas vraiment rock, pas tout à fait électro, en France, le programmateur cherche encore la bonne case à cocher.
Ailleurs, Encore fait boom boom après minuit. Une musique de transe, de danse joyeuse, qui ne s’embarrasse pas de questions. Une présence atypique. Jeu au sol, au milieu du public, dos à dos.
La musique d’ENCORE ne s’apprivoise pas avec l’intellect.
Elle joue avec le physique, l’épuisement et le corps.

BANDIT MINUIT
En résidence du 12 au 13 février 2021

bandit

Ses créations musicales se démarquent par sa sensibilité. Ayant baigné dans le milieu de la musique classique, il a pu s’imprégner de cette dernière très jeune.
Cependant voulant fuir la profession de ses parents, il reprendra goût à la musique seulement à l’âge de 15 ans lorsqu’il rencontrera son professeur de guitare. Celui-ci lui transmet sa passion pour les grands groupes de rock et les artistes anglo-saxons du siècle dernier, tel que Pink Floyd, Neil young, Genesis, etc.
Sa culture musicale lui vient de ses parents qui écoutent aussi bien Rachmaninov que Peter Gabriel. Il assiste très jeune aux concerts de sa mère et de son père, la musique fait partie entière de sa vie.

BURNING BIRDS
En résidence du 16 au 17 février 2021

burning

Avec Julien Rambaud à la voix et la guitare, le batteur Léo Gross et Yohan Gomar à la basse. BURNING BIRDS est fondé en 2019, entre les murs de béton d'un bunker à côté de Strasbourg. C'est ce qui fixera leur son si caractéristique : saturé, lourd et puissant.
Dans leurs influences, les franges les plus hard du rock côtoient le groove des sessions de la Motown, avec l'envie de raconter des histoires à la façon des songwriters.
Explosifs et créatifs, les BURNING BIRDS aiment que ça grogne, que ça cogne et veulent surprendre. Il n'y a pas de demi-mesure dans l'énergie déployée sur scène.

INK
En résidence le 19 mars 2021

ink

Les Chapeaux Noirs changent de nom !
Ils attaquent cette nouvelle année en fermant une longue page de leur histoire, tout en ouvrant une nouvelle particulièrement excitante : INK !
Après des mois de réflexion, ils ont décidé de clore l’histoire des Chapeaux Noirs pour de multiples raisons : nouvelle esthétique, nouvelle identité, nouveau projet.
Ils évoluent sans cesse et leur musique évolue avec eux, il était donc naturel que le nom de leur projet suive cette évolution. Une page se tourne donc, après presque 10 ans de travail ensemble, mais surtout elle permet d’en écrire une nouvelle.

AUTUMNSTAGESESSIONS À LA LAITERIE

# résidences automne 2020
Privé de pouvoir y accueillir les concerts qui y avaient été programmés, Artefact refuse de laisser La Laiterie plongée dans l’inertie imposée !
Nous ouvrons donc sa scène aux artistes d’ici engagés dans des créations afin de les soutenir par nos moyens techniques, scéniques et humains. Une série de stage-sessions pour créer de nouveaux projets destinés à des temps meilleurs.
L’été - entretemps indien - s’est mué en automne, lequel vient d’être plombé jusqu’au confinement. La Laiterie refuse toujours, de laisser le lourd contexte voler les conditions de la création aux artistes.
Huit formations d’ici ont déjà profité de nos Summerstagesession pour inventer la suite lors de fructueuses résidences sur la scène de La Laiterie ; les Autumnstagesession prennent désormais le relai !

UNDERVOID
En résidence du 19 au 21 octobre 2020

undervoid

Un rock à l’énergie contagieuse visant à réussir le mariage entre d’une part cette patine du rock anglo-saxon, et d’autres part, cette école de la chanson française où le texte est en avant et se doit de chercher du sens, d’avoir de la répartie, d’être pertinent tout en lui injectant cette hargne revendicatrice.
Tantôt mordant et cynique, tantôt mélancolique et brûlant de passion, on sent en cette entité musicale une ardeur indéniable, une force d’âme qui fait la sève d’un rock puissant et engagé. Une rage de vivre se ressent à chaque note, chaque vibration, un condensé.

CARBONNE
En résidence du 31 octobre au 1e novembre 2020

carbonne

Influencé par le hip-hop, Carbonne développe un rap où les multi-syllabiques et les jeux de mots lui permettent de se raconter, tant par les paroles que par les sonorités, alternant entre tranchant et douceur d’un flow toujours efficace.

CAESARIA
En résidence du 23 au 25 novembre 2020

caesaria

Leur vision tient en deux mots : club-rock. « Quand on n'entre dans aucune case, on s'en fabrique une » et on la trouve entre les riffs bruts du rock et les boucles frénétiques de l'électro. Après deux EP en 2018 et 2019, les vingtenaires ont collaboré avec Brett Shaw (Foals, Mark Ronson) pour cristalliser l'essence club rock dans un troisième projet infernal et sans concession.

THOMAS SCHOEFFLER JR
En résidence le 5 décembre 2020

thomas

Thomas Schoeffler Jr. est un ovni sur la planète du blues rock. Il a fait de ses compositions une prouesse technique qui, à chaque live, mérite un respect indéniable. Un one-man band dont on ne sait plus s'il possède ses instruments ou si ce sont eux qui le possèdent. Chacun de ses concerts est une vraie performance, saluée par d'innombrables nominations « coups de cœur » sur des festivals.
Cette fois, il quitte son itinéraire solitaire. Sur scène, il sera en groupe ! Epaulé par la guitariste Nick Wernet, le bassiste Thibaut Lévy et le batteur Maxime Domball, l’artiste poursuit sa mue pour nous embarquer dans un voyage musical et émotionnel très folk blues.

LOS DISIDENTES DEL SUCIO MOTEL
En résidence du 6 au 7 décembre 2020

los

Los Disidentes Del Sucio Motel ne cesse de tracer son sillon depuis bientôt 15 ans sur scène. Forts d'une identité évoluant au fil des et marqué d'un caractère sonore transcendant, l'expérience s'enrichit depuis 3 ans de projections en live, plongeant alors le public en immersion totale dans l'univers du groupe.
Dépassant désormais les codes du genre, s'attaquant à des perspectives célestes logées au creux de l'humain pour leur 4e album, le groupe est en plein travail d'écriture. Cette évolution d'orientation associée à un changement de line-up rabat les cartes des envies de sonorités toujours plus enrichissantes dans l'approche de la composition.

WISE MORONS
En résidence du 6 au 7 décembre 2020

wise

Wise Morons, au départ, est un duo de bons copains qui s’est agrandi jusqu’à devenir un groupe redoutable, complètement indépendant, de 5 jeunes fougueux, dans un style Rock Alternatif tout à fait unique, avec cette petite vibe du terroir australien qui fait à la fois planer et s’exciter.

ENCORE
En résidence du 12 au 16 décembre 2020

encore

Un son et une direction artistique travaillés au forceps, un boulot d’artisans discrets, des heures de câbles tirés, de claviers et de grosse caisse transbahutés. À manger techno.
Pas vraiment rock, pas tout à fait électro, en France, le programmateur cherche encore la bonne case à cocher.
Ailleurs, Encore fait boom boom après minuit. Une musique de transe, de danse joyeuse, qui ne s’embarrasse pas de questions. Une présence atypique. Jeu au sol, au milieu du public, dos à dos.
La musique d’ENCORE ne s’apprivoise pas avec l’intellect.
Elle joue avec le physique, l’épuisement et le corps.

SUMMERSTAGESESSIONS À LA LAITERIE

# résidences été 2020 (AOUT)

Privé de pouvoir y accueillir les concerts qui y avaient été programmés, Artefact refuse de laisser La Laiterie plongée dans l’inertie imposée !
Nous ouvrons donc sa scène aux artistes d’ici engagés dans des créations afin de les soutenir par nos moyens techniques, scéniques et humains.
Une série de stage-sessions d’été pour créer de nouveaux projets destinés à des temps meilleurs.
 
A la fin de chaque session et parce que, « à la maison », la musique s’envisage en public malgré tout, nous vous proposons une restitution de la résidence en live stream sur notre page facebook à 18h.
 
Après Amoure, Bad Juice, Le Centre Aérien (October Tone, Noun..) et Ernest, nous accueillerons d’autres résidents de la Plateforme Artefact au mois d’aout : Les Chapeaux Noirs, le Label ICONIC, les étudiants de musicologie de l’Université de Strasbourg et Ernest, notre artistes associé, pour seconde session.
 
Corona ou pas, la canicule sera donc électrique sur notre scène et dans les locaux de La Plateforme… mais, en l’absence d’informations sur les conditions d’accueil du public à la rentrée le climat reste très lourd au-dessus des concerts à La Laiterie pour la saison qui vient.

ICONIC
En résidence le dimanche 23 aout

iconic

Iconic est le label rap de la maison Pegase. Il est né de l’ambition de développer les projets de jeunes artistes issus de la scène rap actuelle. Le concept de la mixtape est utilisé pour présenter chaque production issue du label ICONIC ; basé sur une charte visuelle commune et duplicable, l’identité de la mixtape met en avant l’ADN graphique d’ICONIC tout en présentant ostensiblement l’univers artistique de chaque artiste.
La résidence permettra au label de préparer le show organisé à La Laiterie le 10 novembre prochain avec les artistes de la mixtape Iconic Strasbourg #02.

LES CHAPEAUX NOIRS
En résidence du lundi 24 au mercredi 26 aout

chapeaux

Le langage des Chapeaux Noirs est tout d’abord celui de l’improvisation musicale, dans un terreau où le be-bop, le hard-bop puis les musiques avant-gardistes créèrent un langage que les membres du groupe ont su se réapproprier afin de le transcender. Empruntant son lyrisme à des musiciens tels que Brad Mehldau, Esbjörn Svensson ou Avishai Cohen, la musique des Chapeaux Noirs s’axe toujours sur des rythmiques fortes, emmenées par un duo basse/batterie puissant portant les thèmes et improvisations du saxophone et du piano.
Les Chapeaux Noirs travailleront en résidence leur nouveau répertoire, mais ce sera également l’occasion d’un coaching scénique avec Ludovic Schmitt.

Restitution de la résidence en live stream sur notre page facebook mercredi 26 aout à 18h.

ERNEST
En résidence du vendredi 28 aout au mardi 1er septembre

ernest

Instruments relookés façon « Nautilus », répertoire aux sonorités « rock-électro-bastringue », Ernest s’inscrit frontalement dans l’esthétique Steampunk telle qu’on la fantasme à travers les pages de Jules Vernes et H.G. Wells ou que Tim Burton l’a portée à l'écran. Evadé de récits apocryphes d’Andersen, inspiré par Gainsbourg, Ernest embarque le spectateur dans un temps-voyage fantasque et théâtral, pavé d’histoires d’amour grinçantes, de poésie et d’humour.
Nouvel album dans les radar, cette résidence à la Laiterie permet à Ernest d’éprouver des nouveaux titres, travailler la scénographie, la mise en scène, la lumière.
 
Restitution de la résidence en live stream sur notre page facebook mardi 1er septembre à 18h.

HOMMAGE AUX 50 ANS DE LED ZEPPELIN III
Etudiants en musicologie de l’Université de Strasbourg
En résidence le lundi 31 aout

A l’occasion du 50ème anniversaire de l’album culte du groupe rock britannique, Led Zeppelin III, un projet mené tout au long de l’année en collaboration avec Bird Call et l’Université de Strasbourg a permis aux étudiants en musicologie de compléter les apports théoriques de leur formation par projet en immersion dans l’organisation, la production et la diffusion d’un concert. Les étudiants interprèteront le troisième album de Led Zeppelin le 5 septembre en plein air dans le quartier Laiterie.
La résidence vise à permettre aux étudiants de découvrir les conditions professionnelles du travail scénique.

SUMMERSTAGESESSIONS À LA LAITERIE

# résidences été 2020 (JUILLET)

Privé de pouvoir y accueillir les concerts qui y avaient été programmés, Artefact refuse de laisser La Laiterie plongée dans l’inertie imposée !
Nous ouvrons donc sa scène aux artistes d’ici engagés dans des créations afin de les soutenir par nos moyens techniques, scéniques et humains.
Une série de stage-sessions d’été pour créer de nouveaux projets destinés à des temps meilleurs.
 
A la fin de chaque session et parce que, « à la maison », la musique s’envisage en public malgré tout, nous vous proposons une restitution de la résidence en live stream sur notre page facebook à 18h.
 
En juillet, nous commencerons par Amoure et Bad Juice, artistes résidents de la Plateforme Artefact, avant d’expérimenter avec Le Centre Aerien - un projet pluridisciplinaire porté notamment par October Tone, autre résident de la Plateforme Artefact et de retrouver Ernest, artiste associé de La Laiterie sur les saisons 2019-2020 et 2020-2021.
 
Corona ou pas, la canicule sera donc électrique sur notre scène et dans les locaux de La Plateforme… mais, en l’absence d’informations sur les conditions d’accueil du public à la rentrée le climat reste très lourd au-dessus des concerts à La Laiterie pour la saison qui vient.

AMOURE
En résidence du samedi 4 au dimanche 5 juillet

amoure

Au printemps 2015 lors d’un roadtrip dans le sud, Nicolas, Thibault et Julien entrent en collision par Amoure pour dessiner une pop multicolore tour à tour espiègle puis sensuelle, ensoleillée puis vaporeuse. En tête, l’idée de chanter la plage à Strasbourg sur base pop, en français dans le texte, avec fraîcheur et légèreté.

Lors de la résidence d’Amoure à La Laiterie le groupe de a travaillé son nouveau spectacle… un nouvel album arrive bientôt !

Retrouvez la restitution de leur résidence sur notre page facebook : ici

ERNEST
En résidence du lundi 13 au vendredi 17 juillet

ernest

Instruments relookés façon « Nautilus », répertoire aux sonorités « rock-électro-bastringue », Ernest s’inscrit frontalement dans l’esthétique Steampunk telle qu’on la fantasme à travers les pages de Jules Vernes et H.G. Wells ou que Tim Burton l’a portée à l'écran. Evadé de récits apocryphes d’Andersen, inspiré par Gainsbourg, Ernest embarque le spectateur dans un temps-voyage fantasque et théâtral, pavé d’histoires d’amour grinçantes, de poésie et d’humour.
Nouvel album dans les radar, cette résidence à la Laiterie permet à Ernest d’éprouver des nouveaux titres, travailler la scénographie, la mise en scène, la lumière.
 
Restitution de la résidence en live stream sur notre page facebook vendredi 17 juillet à 18h

BAD JUICE
En résidence du lundi 27 au mardi 28 juillet

bad juice

Formé sur les cendres The Swamp et auto-proclamé « seul et unique Hillbilly Urban Blues Two-Men Band », Bad Juice est en quête du graal : « un blues authentique qui sent la cave et la chaleur des lampes d’ampli ». Tiraillés entre Buddy Holly et le Jon Spencer Blues Explosion, les frères Schmidt ont fait un choix radical : embrasser les deux !
Outre le travail de leur nouveau set, Bad Juice met à profit cette résidence à La Laiterie pour filmer un concert d'une vingtaine de minutes pour un festival "en ligne" organisé par la radio américaine KEXP.
 
Restitution de la résidence en live stream sur notre page facebook à mardi 28 juillet 18h.

LE CENTRE AÉRIEN
RÉSIDENCE EN COURS DE CONFIRMATION

volante

Le Centre Aérien est une création collective initiée par des personnalités issues de différents collectifs strasbourgeois (October Tone, Noun..), dont les inspirations sont intimement liées au cirque et à l’univers des fêtes foraines, du music hall. Elle est la réunion de performeurs, musiciens et scénographes aux parcours variés qui s’unissent pour ériger la structure et la partition d’un spectacle où se mêleront donc musique, théâtre, cirque et danse. Forts d’expériences scéniques hétéroclites, les 10 membres du Centre Aérien ont la volonté de mélanger les rôles et les disciplines. Ainsi, pendant le spectacle, les musiciens seraient également machinistes, les performeurs pourraient s’emparer d’instruments, et les machinistes deviendraient également acteurs…
La résidence à La Laiterie initie ce projet du point de vue technique et scénographique.